Faits Marquants

Excellence financière et opérationnelle

Pour rester compétitif et exploiter les opportunités du marché, lmplenia adapte en permanence ses structures et processus aux évolutions de celui-ci. En évaluant constamment et avec soin les opportunités et les risques, l’entreprise s’assure une réussite pérenne, malgré la faiblesse des marges dans le secteur de la construction, créant ainsi une valeur durable pour ses parties prenantes.

Résultats atteints en 2016 et 2017


Définition du modèle opérationnel du Groupe en vue de l’harmonisation de tous les processus de base et documents, et intégration des premiers contenus


Atteinte en 2017 d’un nouveau niveau record de l’EBITDA, principal chiffre clé de la performance opérationnelle du Groupe, à 173,8 millions de francs


Stratégie de numérisation et BIM : lancement de la mise en œuvre et utilisation du BIM dans le cadre d’environ 250 projets


Maintien du niveau élevé de satisfaction des clients, à 96 %

Les objectifs d’ici à 2020

  • Nous représentons uniformément l’ensemble des processus de l’entreprise au sein du modèle opérationnel et les mettons à la disposition de nos collaborateurs de manière groupée
  • Nous étendons la stratégie en matière de développement durable aux sites internationaux et tirons profit des connaissances partagées
  • Nous inscrivons l’excellence financière et opérationnelle dans le cadre du projet « Kairos » et réalisons l’étape suivante de la stratégie de numérisation
  • Nous assurons, grâce à l’approche « One Company », une amélioration des résultats, une meilleure satisfaction des clients et une plus grande transparence dans le cadre des grands projets.

Photographe: Bernd Schumacher

Créer de la valeur sur une base solide

Depuis sa création en 2006, Implenia s’est transformée en une société forte, disposant d’une vaste offre de prestations, d’une marque bien positionnée et d’un fort ancrage local sur le marché suisse ainsi qu’en Allemagne, Autriche, France, Norvège et Suède. Implenia dispose d’une base de capital de 654,9 millions de francs, solide par rapport au reste du secteur. Malgré l’acquisition de Bilfinger Hochbau, le rendement du capital investi a atteint 35,4 % (61,8% % hors PPA). Il est donc nettement supérieur au coût moyen du capital, lequel s’établit à 9,5%.

S’appuyant sur un fondement financier solide, l’entreprise a de nouveau généré de la valeur économique en 2017. L’acquisition de Bilfinger Hochbau, réalisée au cours de la période sous revue, s’est traduite par une augmentation du total du bilan, à 2897 millions de francs (2016 : 2629 millions).

En juin 2017, Implenia a placé trois prêts sur reconnaissance de dette à taux fixe d’un montant total de 60 millions d’euros. Ces prêts en euros réduisent le risque de change du Groupe. Mi-2018, l’entreprise a pu renouveler le crédit syndiqué en cours. Cette facilité de crédit a été augmentée de 150 millions de francs, à 800 millions de francs, et sa durée étendue jusqu’en 2023. Grâce à ce renouvellement, Implenia bénéficie d’un financement à des conditions plus favorables.

Au cours des cinq dernières années, les actionnaires, de même que toutes les parties prenantes, ont bénéficié de l’accroissement de la valeur ajoutée nette. La part de loin la plus importante de celle-ci est versée aux collaborateurs, sous forme de salaires et de rémunérations. De plus, Implenia a distribué en 2016 et 2017 un dividende ordinaire de 2,00 francs par action.

Le tableau ci-dessous donne une vue d’ensemble conforme aux spécifications des normes GRI de la valeur ajoutée générée annuellement par Implenia et distribuée à ses parties prenantes. Implenia met en œuvre le concept de la gestion axée sur la valeur. Elle ne se focalise donc pas uniquement sur le produit généré par l’entreprise, mais aussi sur la valeur de celle-ci.

GRI 102-7, 201-1

Valeur économique directe générée et distribuée (GRI 201-1), Groupe Implenia
 201220132014201520162017
 1000 CHF1000 CHF1000 CHF1000 CHF1000 CHF1000 CHF
Optique de la production
Produits des activités ordinaires2'800'4433'057'4142'919'7603'288'2003'266'9863'859'478
Produits financiers2'1844'0143'1834'8492'9264'643
Autres produits5'4695'0336'6446'7246'1586'779
Performance de l’entreprise

2'808'096

3'066'461

2'929'587

3'299'773

3'276'070

3'870'900

Charges de matières premières

1'744'451

1'931'004

1'844'562

2'058'893

2'006'170

2'432'499

Autres charges d’exploitation

176'383

172'087

170'273

224'004

231'356

275'749

Biens et services intermédiaires

1'920'834

2'103'091

2'014'835

2'282'897

2'237'526

2'708'248

Valeur ajoutée brute

887'262

963'370

914'752

1'016'876

1'038'544

1'162'652

Amortissements et dépréciations

43'444

42'786

42'788

81'424

68'277

110'244

Valeur ajoutée nette

843'818

920'584

871'964

935'452

970'267

1'052'408

Optique des revenus
Collaborateurs

731'347

800'955

760'317

850'667

869'434

984'174

Bailleurs de fonds

13'718

11'862

11'386

14'958

14'921

15'541

Pouvoirs publics

21'883

25'133

27'255

17'809

21'459

13'660

Actionnaires

69'958

75'215

69'231

48'405

59'817

35'779

Groupe

6'912

7'419

3'775

3'613

4'636

3'254

Valeur ajoutée nette

843'818

920'584

871'964

935'452

970'267

1'052'408

Excellence opérationnelle

Afin de préserver sa compétitivité à long terme, Implenia adapte régulièrement ses structures ainsi que ses processus de direction et de gestion à la situation du marché et à l’état de la science et de la technique. C’est ainsi que 99 % des unités de l’entreprise se soumettent au processus d’amélioration continue selon la norme ISO 9001.

De plus, l’entreprise applique de manière accrue les principes dits de Lean Construction – notamment dans le cadre du projet « Pont Rouge » à Genève, où non seulement ses propres collaborateurs, mais aussi les sous-traitants travaillent systématiquement à un rythme hebdomadaire et en flux tendu. Implenia dispose désormais dans le secteur du bâtiment en Suisse d’un réseau d’experts Lean couvrant l’ensemble du territoire.

Les processus de gestion légers et coordonnés dans le cadre de la Lean Construction ont pour objectif de minimiser la consommation de ressources, les délais et les coûts ainsi que d’augmenter la qualité et l’avantage client. L’efficacité de cette approche a été illustrée par le projet résidentiel Feldbreite à Emmen où, au printemps 2017, Implenia a achevé 151 logements. Seulement 13 défauts ont dû être éliminés ultérieurement.

Film de drone sur le cadencement des travaux, 02:31

En 2015, Implenia a révisé son système de gestion IMS. La nouvelle version 2.0, qui permet une intégration fluide de la planification, des processus et des personnes dans les projets de construction, a été implémentée progressivement dans les segments Suisse (Development, Bâtiment et Modernisation), Infrastructure et Scandinavie. Grâce à ses processus standardisés, l’IMS améliore le pilotage et la gestion des projets. Il a d’ores et déjà fait ses preuves dans le cadre de plus de 300 projets.

Numérisation

Au cours des dernières années, le Groupe a investi des moyens considérables dans la numérisation et diligenté l’intégration des systèmes informatiques. C’est ainsi que l’entreprise a pris l’initiative en 2017 de réviser et consolider ses systèmes ERP à l’échelle du Groupe. Dans le cadre d’un projet nommé « Kairos », Implenia introduit non seulement le logiciel RIB iTWO, mais uniformise également diverses solutions ERP. Ces mesures sont d’une importance centrale pour le développement numérique du Groupe.

La numérisation chez Implenia se focalise par ailleurs sur le BIM (Building Information Modeling). Dans le cadre du BIM, un projet de construction est d’abord conçu au plan numérique, pour être ensuite réalisé physiquement sur le chantier. Pour simplifier, les spécialistes BIM créent à l’ordinateur une maquette tridimensionnelle (3D) du projet, qu’ils enrichissent ensuite d’informations supplémentaires relatives à la planification des délais (4D) et des coûts (5D). Le client dispose ainsi non seulement de l’ouvrage réel mais aussi de son « jumeau numérique » – une base idéale pour optimiser les processus de gestion.

À l’échelle du Groupe, Implenia mise sur la technologie d’avenir du BIM dans tous ses secteurs et sur tous ses marchés. Elle a donc établi, en 2014, une équipe BIM au sein du Technical Center. Celle-ci soutient les Divisions lors de l’introduction et de l’utilisation de cette nouvelle technologie. Avec le parc à éléphants du zoo de Zurich, l’entreprise a réalisé en 2014 l’un des premiers projets de construction BIM en Suisse. Depuis lors, l’évolution a été rapide. Dès 2017, Implenia utilisait le BIM dans plus de 250 projets sur toute la chaîne de création de valeur – de la planification à la réalisation, en passant par l’élaboration de l’offre. Le montant contractuel de tous les projets BIM dépassait pour la première fois le seuil du milliard de francs.

Projet LokstadtLa numérisation crée un crocodile

À l’occasion de la construction du bâtiment en bois dénommé « Krokodil » qu’Implenia réalise actuellement à Winterthur, l’entreprise a, pour la première fois, ...

Lisez la Story

«One Company»

Depuis quelques années, Implenia travaille, selon la devise « One Company », au renforcement de son organisation transversale. Le principe de base de cette approche consiste à promouvoir la collaboration interne en s’affranchissant des frontières organisationnelles et géographiques. Pour les projets d’envergure, l’entreprise constitue ainsi une équipe issue de différentes Divisions et unités qui assume la responsabilité globale de l’exécution. « One Company » a pour objectif de se rapprocher du client et d’exploiter sans délai les synergies résultant d’acquisitions d’entreprises effectuées.

L’approche « One Company » a désormais fait ses preuves dans la pratique. Un bilan intermédiaire dressé en 2017 pour 14 projets pilotes avec la participation des unités suisses a été jugé positif. Il importe désormais de consolider les processus et, en particulier, d’améliorer l’intégration au sein du processus IMS, d’optimiser les processus financiers et d’assurer une formation supplémentaire aux collaborateurs.

Finance durable

Le développement durable fait partie intégrante de nos activités et de notre système de valeurs. En conséquence, les actions et emprunts d’Implenia sont des produits attractifs pour les investisseurs poursuivant une approche d’investissement socialement responsable. Pour Implenia, il est donc important de savoir si son engagement est perçu par les analystes de durabilité et comment il est évalué. La transparence de sa communication et la publication régulière d’indicateurs clés et d’objectifs pertinents constitue par conséquent un élément central.

L’engagement d’Implenia en matière de durabilité a été reconnu au cours des dernières années par une série de notations externes positives. C’est ainsi qu’en 2018 l’agence de notation de réputation mondiale MSCI ESG a de nouveau confirmé sa note AA. Par ailleurs, Implenia a obtenu des notes de durabilité supérieures à la moyenne de la part de Sustainalytics et d’Inrate. Diverses banques suisses, dont la Banque cantonale de Zurich, la banque Vontobel (anciennement Vescore) et la banque J. Safra Sarasin, couvrent Implenia dans le cadre de leur recherche de durabilité.

Pionnière du financement de crédit « vert »

Fin juin 2018, Implenia a pu augmenter de 150 millions de francs, à 800 millions, sa facilité de crédit en cours auprès du consortium de banques existant conduit par UBS. Implenia est la première entreprise industrielle en Suisse dont la marge de crédit applicable est en partie liée à la performance de durabilité établie par Sustainalytics. Sa bonne notation actuelle lui permet de bénéficier de conditions plus favorables.

Implenia est notée 77/100 par Sustainalytics, l’un des leaders mondiaux dans la recherche, la notation et l’analyse environnementale, sociale et de gouvernance (ESG). Par rapport à l'année précédente, la notation s'est encore améliorée. Cet excellent score fait d’Implenia un leader dans son secteur et un précurseur en matière de financement de crédit « vert ». Les efforts de longue date d’Implenia en matière de développement durable ont désormais également une nette incidence monétaire sur son financement, ce qui constitue une étape importante et logique.

Clients satisfaits

Des donneurs d’ordre satisfaits constituent la base de la réussite à long terme d’Implenia. Implenia prend donc régulièrement le pouls de ses clients afin de savoir quel jugement ils portent sur les prestations de l’entreprise. Non seulement Implenia les interroge lors d’entretiens en face à face, mais réalise également, depuis des années, des enquêtes systématiques sur la satisfaction des clients.

En 2016, Implenia a révisé de fond en comble son mécanisme de retour client. Depuis début 2017, il ne s’appuie plus sur des questionnaires, mais s’intègre au système de gestion IMS d’Implenia via une interface web. Implenia souhaite ainsi mettre à la disposition de ses clients un processus moderne et convivial, tout en augmentant le taux de retour.

Au total, Implenia recueille dans l’ensemble de ses Divisions environ 500 retours clients par an. Les deux tiers environ émanent de donneurs d’ordre professionnels, le reste de clients privés, par exemple d’acquéreurs de logements.

En 2017, 96 % des clients professionnels ayant participé au sondage ont indiqué qu’ils étaient satisfaits des prestations d’Implenia et prêts à la recommander (2016 : 91 %). Nous sommes heureux de cet excellent résultat. Dans le cas des clients privés, l’appréciation était un peu moins positive : 81 % étaient satisfaits (2016 : 89 %). Nous avons donc manqué notre objectif d’au moins 90 % de satisfaction dans cette catégorie de clients.

L’année dernière, l’engagement personnel et la compétence des collaborateurs ont recueilli les meilleures appréciations (91 %), suivis de la qualité fournie (89 %) et de l’écoute des préoccupations du client (88 %). Les clients se sont également déclarés globalement satisfaits en ce qui concerne les critères élimination des défauts (84 %), proposition de solutions durables et innovantes (83 %) et respect des coûts (83 %). Dans l’ensemble des huit catégories du sondage, Implenia s’est améliorée par rapport à 2016.

Excellence financière et
opérationnelle

Etat acutel: fin 2017

  • Valeur effective (moyenne)
  • Valeur cible (minimale)


* Jusqu’en 2013 inclus, les données concernent l’ancienne Implenia Real Estate / Implenia Buildings"

Retour
Excellence financière et
opérationnelle

Projet LokstadtLa numérisation crée un crocodile

À l’occasion de la construction du bâtiment en bois dénommé « Krokodil » qu’Implenia réalise actuellement à Winterthur, l’entreprise a, pour la première fois, eu recours à une maquette numérique tridimensionnelle pour l’ensemble du processus, depuis le concours d’architecture jusqu’à la planification de la réalisation.

Le bois est à la fois l’un des matériaux les plus anciens et les plus modernes. Il répond aux exigences les plus élevées en matière de durabilité et de rentabilité, notamment parce que le bois est particulièrement adapté à la préfabrication d’éléments de construction. Implenia met à profit ces qualités. Dans une halle de fabrication inaugurée en 2017, elle produit des éléments de construction en bois, en faisant appel à l’assistance par ordinateur ainsi qu’aux techniques les plus avancées.

Les machines de production modernes tirent directement toutes les informations nécessaires aux éléments de construction en bois d’une maquette BIM tridimensionnelle. Rien d’étonnant donc à ce que le BIM soit utilisé, pour la première fois, en vue de la planification globale d’une construction en bois – en l’occurrence le bâtiment « Krokodil » dans le nouveau quartier « Lokstadt » de Winterthur.

Les architectes ayant participé au concours d’architecture avaient déjà présenté leurs projets sous forme de maquette BIM. Après le concours d’architecture, la maquette BIM gagnante a été affinée et enrichie d’informations plus détaillées. À cette occasion, tous les corps de métier ont intégré leur planification d’exécution dans les différentes maquettes techniques.

La maquette tridimensionnelle a ainsi contribué à créer une conception commune du chantier chez tous les participants et à harmoniser au mieux leurs planifications. Outre le suivi des estimations des coûts afférents au projet, les maquettes ont permis de vérifier de manière économique si les objectifs de durabilité visés avaient été atteints.

Pendant la phase d’exécution du projet, qui débute actuellement, l’équipe responsable entend continuer à tirer parti de la technologie BIM. L’optimisation de la logistique et du montage ainsi que le contrôle plus précis de l’avancement des travaux constituent autant d’objectifs importants. La réalité sera-t-elle à la hauteur de la théorie ? Le « Krokodil » le montrera bientôt.

Avez-vous des questions pour nos experts?