Faits Marquants

Produits et services durables

Dans la réalisation de ses projets de construction, Implenia vise à mettre en œuvre des solutions durables. Le développement de ses propres projets immobiliers lui offre d’importants leviers à cet égard. Implenia exige de ses fournisseurs et planificateurs qu’ils veillent, eux aussi, à une action durable. Elle s’engage par ailleurs activement en faveur de normes de construction porteuses d’avenir.

Résultats atteints en 2016 et 2017


Augmentation de 61 % des grands projets de bâtiment à certificat de durabilité réalisés depuis 2012, soit 37 au total.


Réalisation d’évaluations de durabilité chez environ 1100 fournisseurs et amélioration du portefeuille de fournisseurs. Lancement réussi de l’outil de visualisation web « Vue à 360 degrés ».


Inauguration d’une nouvelle halle de production pour la construction en bois et décision de ne plus utiliser que du bois bénéficiant d’un label FSC, PEFC ou équivalent dans nos propres projets de développement. Application de cette décision au plus grand complexe résidentiel Suisse construit en bois, à Winterthur.


Succès commerciaux remportés dans l’acquisition de projets grâce à l’intégration de concepts de développement durable.

Les objectifs d’ici à 2020

  • Nous intégrons systématiquement un concept de durabilité à notre offre dans le cas des grands projets
  • Nous réalisons nos propres projets de développement selon le « Standard de construction durable Suisse » (SNBS)
  • Nous enracinons systématiquement nos exigences de durabilité chez nos fournisseurs, planificateurs et sous-traitants
  • Nous développons notre expertise interne dans le domaine de la construction durable et adaptons nos processus de base en conséquence

Normes de durabilité dans le bâtiment

Il existe désormais dans le bâtiment un grand nombre de normes relatives à la construction durable. Des labels comme LEED, DGNB, SNBS et Minergie définissent des exigences diversifiées et fixent des points forts spécifiques. En 2017, Implenia comptait une quarantaine de grands projets de bâtiment bénéficiant d’un certificat de durabilité en cours de réalisation en Suisse et en Allemagne, soit environ 74 % de plus qu’en 2012. Cette expérience variée permet au Groupe de développer constamment son expertise en matière de mise en œuvre de certifications internationales de durabilité.

Implenia dispose non seulement d’un savoir-faire considérable en matière de mise en œuvre, mais a également soutenu le développement de diverses normes de durabilité. C’est ainsi que l’entreprise s’est engagée au cours des dernières années en faveur du développement du Standard Construction durable Suisse (SNBS) qui intègre différentes approches, par exemple la Société à 2000 watts et Minergie-Eco.

En août 2017, le réseau Construction durable a lancé en Suisse la version 2.0 révisée du SNBS. Ce standard est désormais associé à un système de certification. Parallèlement, Implenia a décidé de réaliser le projet de développement urbain Lokstadt à Winterthur (ZH) sous forme de projet phare de durabilité, ainsi que de site à 2000 watts d’une grande exigence.

Produits et services
durables

Etat acutel: fin 2018

  • SMEO
  • Sites 2000 watts
  • SIA 2040
  • CS greenproperty
  • SNBS
  • DGNB
  • LEED
  • BREEAM
  • Minergie (avec complément P, A et ECO)

Projet AndreasturmPhare de bureaux durable à Zurich

À Zurich-Oerlikon, Implenia construit l’Andreasturm pour les CFF. Cette tour de 21 étages, qui fait office de projet pilote pour la mise en œuvre du concept ...

Lisez la Story

One Planet Living

À travers la méthode One Planet Living (OPL®), WWF appelle à réduire notre empreinte écologique. En effet, chaque année, la quantité de ressources consommées par l’humanité dépasse d’environ 60 % celle que la planète est en mesure de renouveler durant la même période – par exemple, la nourriture, l’eau et l’énergie*.

En tant qu’entreprise utilisant une grande quantité de matériaux et d’énergie, Implenia assume sa responsabilité : en collaboration avec la WWF et sur la base des principes OPL, nous avons élaboré une méthode de planification durable de nouveaux quartiers. Celle-ci prévoit que la commune, le maître d’ouvrage et le WWF harmonisent leur vision du projet et cherchent ensemble des solutions écologiques, sociales et économiques. En collaborant étroitement dès le début, les trois parties peuvent planifier les investissements de manière efficace et éviter les conflits – depuis les premières ébauches jusqu’à l’achèvement du projet.

Depuis 2017, cette méthode est à la libre disposition de tous les acteurs de l’aménagement du territoire et du secteur immobilier. Le Sanu Learning Center a par ailleurs formé 15 spécialistes capables de suivre sa mise en œuvre de manière compétente. Le réseau des hautes écoles spécialisées suisses a soutenu la méthode à travers la validation des processus par plusieurs professeurs.

* Living Planet Report 2016

GeNaB® actualisé

Dans le cadre de ses propres projets immobiliers, Implenia dispose d’une liberté de conception particulièrement grande en matière de durabilité. Il s’agit de projets de construction conçus, planifiés et souvent réalisés par l’entreprise elle-même en tant que développeur de projet. Implenia est alors en mesure de décider de manière précoce du site, de l’architecture ainsi que du concept de construction et d’énergie. Ces facteurs exercent une influence déterminante sur la durabilité au cours de toutes les phases suivantes de la construction et notamment lors de l’exploitation.

En tant que développeur de projets, Implenia utilise un instrument élaboré en interne pour évaluer les projets de construction : GeNaB®. Grâce à celui-ci, l’entreprise entend assurer une mise en œuvre cohérente de ses propres projets. Le département Développement durable a actualisé et étendu l’outil d’évaluation au cours des dernières années. Il a notamment été adapté au standard SNBS. La nouvelle version de GeNaB®, qui se trouve actuellement en phase pilote, sera implémentée de manière obligatoire en 2019.

La construction en bois gagne du terrain

Outre des outils conceptuels, Implenia a développé au cours des années passées une vaste expertise dans le domaine des techniques et des matériaux durables, en particulier en matière de construction en bois. Ce matériau reprend de l’importance grâce à de nouvelles possibilités de construction et à sa faible part d’énergie grise. Lors de leur réalisation, les constructions en bois génèrent jusqu’à 30 % de moins d’émissions de gaz à effet de serre que les constructions en dur traditionnelles.

Afin de répondre à la demande croissante, Implenia a érigé une nouvelle halle de production en bois à Rümlang (ZH). Ouverte en 2017, cette halle, qui permet de réaliser des projets de très haute qualité, a accru d’un tiers la capacité de production de l’entreprise. Par ailleurs, cette nouvelle construction contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, dans la mesure où un chauffage central alimenté par les déchets de bois génère la chaleur chauffant la halle ainsi que l’atelier adjacent.

Grâce à de grands projets d’avant-garde comme « schorenstadt » à Bâle, « Neugrüen » à Mellingen, le parc à éléphants « Kaeng Krachan » du zoo de Zurich et la maison intergénérationnelle « Giesserei » à Winterthur, Implenia fait partie des leaders en Suisse dans le segment de la construction en bois. À Winterthur, l’entreprise réalise actuellement le plus grand projet de construction en bois du pays – le complexe résidentiel sue&til comportant plus de 300 logements. Les éléments en bois requis à cet effet proviennent tous de la nouvelle halle de construction en bois.

Dans les projets qu’elle développe elle-même, Implenia utilise exclusivement des bois et des matériaux en bois bénéficiant d’un label FSC, PEFC ou équivalent. De plus, dans la mesure du possible, Implenia Construction en bois mise sur du bois originaire de Suisse. L’entreprise soutient en outre l’organisation FSC Suisse dans la mise en œuvre de projets importants. Grâce au versement d’une contribution financière, Implenia participe concrètement à la réalisation de la norme forestière pour la Suisse ainsi qu’au développement d’un outil en ligne visant à améliorer la commercialisation de bois certifié dans le secteur de la construction. Dans ce dernier, le label FSC n’est pas encore aussi répandu que dans l’industrie du papier et de l’imprimerie.

Implenia ModernisationAssainir - mais comment?

Rénovation complète ou strict minimum ? Implenia aide les propriétaires d’immeubles d’habitation devant être rénovés à prendre une décision judicieuse.

Lisez la Story

Projet LokstadtNaissance d’un quartier durable à Winterthur

Au centre de Winterthur, Implenia développe et réalise un nouveau quartier urbain : la Lokstadt. Ce site à 2000 watts, le premier de Winterthur, offrira à terme ...

Lisez la Story

Innovations en technique des matériaux de construction

Le béton se compose en grande partie de ciment, dont la production est très énergivore et fortement génératrice de CO2. Au cours des dernières années, le département Technique des matériaux de construction a développé deux formules de béton plus durables. Dans la première de ces formules, qui porte le nom de « b.congreen », la cendre volante issue de centrales électriques remplace une partie du ciment. Il en résulte une diminution de la part de ciment dans le béton, ce qui permet d’économiser jusqu’à 50 % de gaz à effet de serre. Ce mélange est particulièrement adapté aux éléments de construction massif, par exemple les dalles, les parois moulées et les pieux forés.

Le deuxième produit de béton sorti du laboratoire Implenia s’appelle « C3 – Carbon Concrete Composite ». La particularité du « C3 » : des fibres de carbone en faisceaux, utilisées comme armature à la place de l’acier ou comme renforcement ultérieur d’éléments de construction en béton. Le « C3 » est donc plus léger que le béton armé traditionnel, tout en offrant plus de résistance à la traction et à la corrosion. Le béton carbone économise des ressources à la production et est plus facile à transporter. Tous ces atouts influent positivement sur son bilan CO2.

Réorientation de la gestion des fournisseurs

GRI 102-9, 308-1, 308-2

En tant qu’entreprise de construction et de services de construction, Implenia achète non seulement des matériaux de construction comme le ciment, l’acier, le bois, le plâtre et des peintures, mais aussi des services externes comme des travaux de menuiserie, de plomberie ou de jardinage. Au total, environ 60 % du chiffre d’affaires du Groupe concernent des fournisseurs et des sous-traitants.

Afin de prévenir les risques au sein de cette vaste chaîne de création de valeur, l’entreprise met en place depuis 2014 une gestion systématique des fournisseurs. Le fondement d’une collaboration à long terme a été jeté par un processus de qualification des fournisseurs et sous-traitants, au cours duquel ceux-ci ont notamment communiqué leurs performances sociales, écologiques et économiques. Parmi les quelque 6000 sous-traitants et fournisseurs en Suisse, Implenia avait évalué fin 2017 1132 entreprises, dont celles réalisant le chiffre d’affaires le plus important.

Produits et services
durables

Etat acutel: fin 2018

Début 2017, des participants au Sustainability Workshop ont suggéré une optimisation de la qualification des fournisseurs, afin de pouvoir lier plus fortement les décisions d’attribution à l’évaluation de durabilité. Conformément à cette proposition, le service Achat (Procurement) et le département Développement durable ont révisé le processus d’évaluation sur la base du « Code of Conduct » d’Implenia.

Désormais, tous les partenaires d’affaires doivent satisfaire à des exigences minimales clairement définies en matière d’environnement, de conditions de travail, de protection de la santé, de sécurité au travail, de qualité, d’achat et de finances. Aujourd’hui, tous les partenaires ayant conclu un contrat-cadre, et qui représentent globalement 38 % du chiffre d’affaires, satisfont à ces exigences minimales. Lorsque Implenia constate qu’une entreprise ne respecte pas ces exigences minimales, elle aborde les déficits détectés directement avec cette dernière et ne lui attribue aucun nouveau contrat jusqu’à ce que la situation soit éclaircie.

En revanche, lorsqu’un partenaire répond à des exigences plus strictes, il reçoit des points supplémentaires dans le cadre d’un système d’évaluation interne. Un fournisseur capable, par exemple, de présenter des attestations relatives à l’origine et au contenu recyclé de ses produits obtient ainsi une meilleure évaluation. De la sorte, des partenaires plus engagés en matière de développement durable peuvent améliorer leurs chances d’attribution de marchés.
 
Afin de présenter les résultats complets de manière claire, Implenia utilise un outil de visualisation basé sur Internet. Grâce à cette « Vue à 360 degrés », les acheteurs et responsables de projet disposent partout et à tout moment de toutes les données relatives aux fournisseurs. Le nouvel outil est utilisé quotidiennement en Suisse depuis mi-2018. Son intégration sur les autres marchés de base est actuellement en cours.

Animation: Description du processus de la gestion des fournisseurs, 03:13

 

Retour
Produits et services
durables

Projet AndreasturmPhare de bureaux durable à Zurich

À Zurich-Oerlikon, Implenia construit l’Andreasturm pour les CFF. Cette tour de 21 étages, qui fait office de projet pilote pour la mise en œuvre du concept environnemental interne sur les chantiers, sera certifiée selon la norme allemande de durabilité la plus stricte, le label « DGNB Platine ».

Depuis l’achèvement du gros œuvre, début 2018, l’Andreasturm près de la gare d’Oerlikon constitue une nouvelle porte d’entrée vers le quartier d’affaires du nord de Zurich. Remarquable construction d’acier, d’aluminium et de verre, elle accueille environ 20 000 mètres carrés de surfaces de bureau ainsi que des espaces variés à usage de commerce et de restauration – le tout directement relié aux quais.

Non seulement par ses dimensions, mais aussi en termes de durabilité, cette tour haute de 80 mètres représente un véritable projet phare : il s’agit du premier immeuble de grande hauteur en Suisse affichant le label « DGNB Platine ». Cette norme allemande, qui a été adaptée par la Société Suisse pour un Marché Immobilier Durable à la situation dans notre pays, impose aux projets de construction des exigences extrêmement élevées.

Label immobilier complet, DGNB évalue la performance globale d’un bâtiment neuf à l’aide d’une quarantaine de critères liés à l’écologie, à la rentabilité, au site d’implantation ainsi qu’à la qualité socioculturelle et technique. Aspect particulièrement contraignant : les valeurs-cibles prévues doivent faire l’objet d’une mesure de contrôle lors de la mise en exploitation du bâtiment pour obtenir la reconnaissance définitive du label.

Afin de répondre à la norme DGNB, Implenia a élaboré, début 2016, un nouveau concept environnemental. Pour la première fois, celui-ci est mis en œuvre sur ce chantier dans le cadre d’un projet pilote dont l’application est suivie par un conducteur de travaux dédié. Le concept, qui comprend les modules déchets, eau, nuisances sonores et air, constitue un instrument de travail permettant aux responsables de respecter les normes et standards dans ces domaines. Le manuel y relatif décrit la mise en œuvre concrète des mesures environnementales et contient des outils tels que des tableaux de calcul, des listes de contrôle et des documents de formation pour les collaborateurs.

Produits et services
durables

Implenia ModernisationAssainir - mais comment?

Rénovation complète ou strict minimum ? Implenia aide les propriétaires d’immeubles d’habitation devant être rénovés à prendre une décision judicieuse.

En Suisse, environ un million d’immeubles d’habitation relativement grands ont plus de 30 ans. Chacun d’entre eux consomme infiniment plus d’énergie de chauffage qu’une construction neuve comparable. La Confédération et les cantons soutiennent par conséquent les rénovations énergétiques des immeubles existants grâce à des contributions substantielles.

Plus d’un propriétaire d’immeuble est donc confronté à la question de savoir comment investir pour préserver son bien : Faut-il rénover l’essentiel et conserver les loyers ? Une rénovation plus importante est-elle également payante grâce aux subventions ? Ou vaut-il mieux opter pour une solution médiane ?

En tant que prestataire dans le domaine des rénovations, Implenia souhaite conseiller ses clients au mieux et a étudié cette question de plus près avec des spécialistes de la Haute école de Lucerne. Conclusion : les compromis sont rarement judicieux lors de la rénovation de bâtiments existants. L’étude de plusieurs milliers de rénovations de bâtiments à l’été 2018 a en effet révélé que les bailleurs ont souvent investi des sommes relativement importantes, sans générer pour autant un rendement adéquat. 

Les propriétaires d’immeubles devraient par conséquent envisager soit la variante minimale, soit la variante maximale. Laquelle de ces deux options est plus rentable dépend des conditions locales du marché. En dehors des grandes villes, on constate généralement aujourd’hui une offre de logements excédentaire. Des assainissements énergétiques simples offrent alors la possibilité de proposer des logements à des tarifs compétitifs, tout en réduisant les charges annexes. 

Dans les centres urbains, où des logements de grande qualité sont en revanche recherchés, les rénovations complètes sont également payantes pour les maîtres d’ouvrage. Des produits locatifs plus élevés contribuent à la rentabilité, mais aussi les subventions ainsi que les coûts d’entretien réduits à long terme. De façon générale, on considère que plus un immeuble est ancien, plus les mesures de construction se traduiront par des améliorations de l’efficience énergétique. 

Produits et services
durables

Projet LokstadtNaissance d’un quartier durable à Winterthur

Au centre de Winterthur, Implenia développe et réalise un nouveau quartier urbain : la Lokstadt. Ce site à 2000 watts, le premier de Winterthur, offrira à terme un lieu de vie diversifié à 1500 habitants.

La création de la Lokstadt marquera la fin, dans une dizaine d’années, de la reconversion des vastes sites industriels au centre de la ville de Winterthur. Implenia a été chargée de sauvegarder l’héritage historique et industriel, dont de nombreuses halles et façades classées, et de le développer par étapes successives. La planification et l’aménagement s’effectuent dans le cadre d’un dialogue étroit avec la ville.

En septembre 2017, Implenia et les autorités ont solennellement baptisé le quartier anciennement appelé « Werk 1 » du nom de Lokstadt, donnant le coup d’envoi des travaux de transformation. Ce nom n’a pas été choisi au hasard : en effet, à l’endroit où naît le nouveau quartier se trouvaient jadis les ateliers de la Société suisse de construction de locomotives et de machines (SLM). C’est ici que se trouvait la plus importante usine de locomotives du pays. Certains modèles, comme ceux surnommés, « Éléphant » ou « Crocodile », sont entrés dans l’histoire du chemin de fer.

La Lokstadt couvre une surface d’environ 60 000 mètres carrés, soit l’équivalent de huit terrains de football, dont un tiers appartiendra au domaine public. Le nouveau quartier est appelé à faire partie intégrante de la vie urbaine – l’équivalent moderne de la vieille ville animée. Pour la planification, Implenia s’est donc inspirée des qualités qui caractérisent la vie en ville : diversité des usages, qualité de vie, mixité et respect des ressources.

Par ailleurs, la Lokstadt offrira un mode de vie durable à ses futurs habitants, car elle sera le premier site à 2000 watts de la ville de Winterthur. Les principales caractéristiques de ce projet pilote seront un mode de construction économe en ressources, un chauffage à distance, des espaces verts à haute biodiversité et une réduction de la circulation automobile.

Au total, le quartier comptera plus de 750 logements. Plusieurs places offriront suffisamment d’espaces de détente et de rencontre. Une bonne répartition des espaces d’habitation, de travail et de loisirs ainsi qu’une juxtaposition d’offres variées dans les domaines de la restauration et de la culture seront génératrices de qualité de vie et de séjour.

Implenia réalise actuellement l’immeuble « Krokodil », le premier bâtiment de la Lokstadt. Construit en majeure partie en bois, il rassemble quatre formes d’habitation sous un même toit. Une cour intérieure sera aménagée en oasis de verdure. La livraison des logements est prévue pour décembre 2021.

Avez-vous des questions pour nos experts?