Environnement de travail
attractif
Engagement dans la société
et compliance

Implenia Human ResourcesCrap sin Crap

Dans le canton des Grisons, des apprentis d’Implenia ont rénové des tronçons importants de l’un des murs de pierres sèches les plus longs de la région alpine. Une expérience particulière dans le cadre de leur semaine de projet social.

« Crap sin Crap » est une expression romanche qui signifie « pierre par pierre ». Et c’est précisément ainsi que les apprentis d’Implenia ont rénové certains tronçons d’un mur de pierres traditionnel dans le canton des Grisons eu juillet 2018. Le principe peut sembler simple. Mais le travail est éreintant, plus particulièrement sous le soleil estival à quelque 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il faut un bon coup d’œil, mais aussi beaucoup de force et de patience pour que chaque bloc de pierre soit stable et se trouve exactement au bon endroit. 

Les 40 apprentis ont participé à cette opération de réparation dans le cadre de leur semaine de projet social. Implenia organise une telle semaine pour tous les apprentis après la deuxième année d’apprentissage. L’entreprise permet ainsi à sa relève d’acquérir des expériences particulières dans le cadre d’un projet d’utilité publique. 

La commune de montagne dans les Grisons a été particulièrement heureuse de ce soutien bénévole. L’ouvrage imposant sur l’alpage Nagen s’étend sur une longueur de 1,2 kilomètre. Il figure ainsi parmi les murs de pierres sèches les plus longs de la région alpine. Mais les décennies passées ont fortement endommagé ce patrimoine culturel historique du XIX  siècle : le vent et les intempéries ont provoqué de nombreuses brèches.

Après une introduction à cet artisanat traditionnel, les apprentis venus de toutes les régions du pays ont mis la main à l’ouvrage avec enthousiasme : ils ont ramassé les pierres adaptées, réparé les segments qui s’étaient écroulés et ont rebâti certaines sections de fond en comble. Ainsi, ils ont non seulement découvert un art traditionnel de la construction, mais aussi comment collaborer efficacement, malgré les barrières linguistiques. Pour finir, le mur ressemblait de nouveau largement à celui que nos ancêtres avaient bâti il y a 140 ans.

On trouve des murs de pierres sèches dans presque tous les alpages en Suisse. Ils font partie intégrante de la culture alpine et caractérisent le paysage. Le matériau de base est constitué des pierres qui jonchent les prairies. Leur construction a permis d’améliorer durablement les pâturages, tout en créant une enceinte sûre pour le bétail. Les murs structurés constituent en outre un habitat naturel précieux, par exemple pour les insectes et les lézards. Ils satisfont ainsi à tous les critères que l’on qualifie aujourd’hui de durables.

Avez-vous des questions pour nos experts?