Gestion respectueuse de
l’environnement

Projet ONUUne nouvelle fleur est en train d’éclore à Genève

À l’occasion de la construction d’un nouveau bâtiment administratif pour l’ONU, Implenia teste une approche de durabilité inédite – dénommée « Chantier Marguerite ». Pour la première fois, des réfugiés travaillent sur un chantier.

Les Nations Unies souhaitent rassembler l’ensemble de leurs collaborateurs sur le site du Palais des Nations. Depuis novembre 2017, Implenia travaille à la construction d’un nouveau bâtiment de bureaux qui permettra à l’ONU de franchir un grand pas vers la réalisation de cet objectif. L’immeuble accueillera des postes de travail pour 1400 personnes. Les travaux devraient se poursuivre jusqu’à fin 2019.

Ce chantier marquera une nouvelle étape pour Implenia sur la voie d’une plus grande durabilité. « Chantier Marguerite », un concept tourné vers l’avenir que l’entreprise teste à Genève, vise à respecter sur les chantiers des normes de développement durable jusqu’à présent inégalées.

C’est ainsi que, pour la première fois, Implenia emploie des travailleurs réfugiés sur un chantier. En collaboration avec le Bureau de l’intégration des étrangers du canton de Genève, l’entreprise souhaite leur proposer une activité utile – et si possible dans le cadre d’un emploi stable. Depuis quelques semaines, deux réfugiés travaillent sur le chantier et y donnent toute satisfaction.

Au-delà de son engagement dans le domaine social, Implenia a mis en œuvre sur le chantier de l’ONU d’importantes mesures de réduction de la consommation d’énergie et de matériaux, avec la volonté d’assurer une gestion de chantier aussi respectueuse que possible de l’environnement. Le bâtiment doit par ailleurs respecter le label mondial de construction écologique LEED (Leadership in Energy and Environmental Design).

Autre nouveauté dans le cadre du « Chantier Marguerite » : la coopération avec le prestigieux Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) qui documente l’ensemble du processus de construction et les mesures environnementales y relatives. Cette documentation doit contribuer au transfert de connaissances et montrer comment une entreprise individuelle peut contribuer à la mise en œuvre des « Objectifs de développement durable » de l’ONU.

Avez-vous des questions pour nos experts?